Le cerveau du poète en action: le choix des mots en poésie

Stéphanie Riès
doctorante au Laboratoire de Psychologie Cognitive
et au Laboratoire de Neurobiologie de la Cognition,
CNRS & Université d’Aix-Marseille, France.

Comment fonctionne le cerveau du poète lorsqu’il créé sa poésie? La poésie, est-elle le langage “tout à fait à part”, cette “langue des dieux” comme le pensaient Ronsard ou La Fontaine au XVIIème siècle? Alors qu’écrire une poésie a pu nous sembler parfois bien difficile, il semblerait que produire des rimes et des phrases rythmées soit en fait ce que notre cerveau préfère! Stéphanie Riès propose ici un aperçu des processus cognitifs qui sous-tendent la sélection langagière, de la production de mots isolés à la création poétique.

Lire l’article:

Le cerveau du poete en action


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">