Lorsque les poétesses centre-américaines choisissent leurs mots : un choix lyrique, social et politique.

21 mars 2010
Par

Sandra Gondouin, Université de Provence Aix-Marseille I

Au cours du XXe siècle, le discours poétique des femmes en Amérique Centrale a connu de profondes mutations. Le respect du canon traditionnel hérité de la littérature européenne a cédé le pas à une poésie originale et rebelle. De l’irrévérence d’Ana María Rodas à la poésie révolutionnaire de Gioconda Belli, les poétesses centre-américaines se sont approprié le langage du quotidien pour traduire leur réalité. Nous souhaitons montrer comment les mots qu’elles choisissent prennent alors une dimension qui n’est pas seulement lyrique mais également sociale et politique, selon une tendance commune à l’ensemble de l’Amérique Latine, mais à travers des expressions originales.

lire la suite:

Article Sandra


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Posté dans : Non classé

Laisser un commentaire